Les huiles essentielles sont-elles plus efficaces pures ou diluées ?

Ah cette fameuse question existentielle en aromathérapie ! Dois-je diluer ou pas mon huile essentielle lorsque je l’applique sur la peau ? Sachant que je souhaite un résultat rapide, efficace, et bien sûr, sans me faire de mal, comme me brûler par exemple…

En fait, il n’y a pas de réponse toute faite. Et non, une huile essentielle n’est pas toujours plus efficace pure ! Cela dépend vraiment de la situation dans laquelle vous allez vous en servir. Allez, je vous fait un résumé le plus simple et rapide possible, promis 😉


Les situations dans lesquelles mon huile essentielle sera plus efficace diluée

Une huile essentielle sera plus efficace diluée lorsqu’elle est appliquée sur la peau sur les problématiques suivantes :

  • cutanée : acné, eczéma, psoriasis, mycose…
  • circulatoire : cellulite, varices, varicosités, jambes lourdes, extrémités froides…
  • musculaire et articulaire : tendinites, arthrose, arthrite, lombalgie, toutes douleurs et tensions musculaires…
  • nerveuse : stress, anxiété, troubles du sommeil (l’objectif de la diluer est de garder l’odeur le plus longtemps sur la peau, mais vous pouvez aussi l’utiliser en diffusion)

Pour mieux vous expliquer pourquoi nos huiles essentielles seront plus efficaces diluées sur la peau sur les affections ci-dessus, prenons le problème à l’envers. Lorsque vous appliquez une huile essentielle pure sur la peau, celle-ci va pénétrer directement dans votre système sanguin à travers votre peau, se répandre donc dans tout votre corps, et elle finira évacuée dans les urines environ 40 min plus tard. Voilà, c’est terminé. Votre huile a fait son job et n’a plus d’effet sur vous.

Mais pourtant, ce qu’on recherche dans une problématique d’eczéma, de cellulite, ou de tension musculaires, c’est d’agir le plus longtemps possible sur la zone où l’on aura appliqué l’huile. On est d’accord ? Donc dans ces cas là, on va diluer l’huile essentielle, c’est à dire qu’on va la mélanger à une huile végétale, qui est plus grasse qu’une huile essentielle et qui va donc ralentir le processus de pénétration de notre huile essentielle.


utiliser une huiles essentielle diluée ou pure ?

Plus votre huile végétale sera grasse et épaisse, plus le temps d’action sera long. Gardez tout de même en tête que plus l’huile végétale est grasse, plus vous la sentirez sur votre peau. Évitez donc les huiles trop grasses si vous devez vous habiller par dessus par exemple 😉 Attention aussi au choix de votre huile végétale pour le visage en cas de problèmes de peau, certaines huiles végétales sont comédogènes (=entraînent l’apparition de comédons/points noirs, donc de boutons). Quelques exemples d’huiles végétales :

  • Très grasses, visqueuses : ricin, calophylle, coco (très comédogènes)
  • Plutôt grasses : argan, avocat, noisette
  • Légères : jojoba, noyau d’abricot, amande douce

N’oublions pas aussi que les huiles végétales ont des propriétés (anti-inflammatoires, circulatoires…), certes beaucoup moins importantes que les huiles essentielles mais qui peuvent être un vrai plus dans votre mélange.

En fonction de l’huile végétale dans laquelle vous diluerez votre huile essentielle, on peut espérer entre 2h et 4h d’action sur la zone où vous l’avez appliquée. Donc beaucoup plus efficace que les quelques secondes que l’huile essentielle pure aura pris pour pénétrer dans votre organisme. N’hésitez pas à mélanger plusieurs huiles végétales pour obtenir la texture et l’effet désiré 😉


Combien mettre d’huile essentielle par rapport à mon huile végétale : les taux de dilution

Une fois que vous avez compris la logique de dilution, je vais reprendre les problématiques et vous proposer quelques taux de dilution habituellement utilisés en aromathérapie familiale. Pour information, quand un livre d’aromathérapie vous indique « diluer à 20% max » cela signifie 20% maximum d’huile essentielle, le reste d’huile végétale. Ce taux vous permettra de ne pas vous faire de mal (brûlure de peau par exemple) tout en ayant une action efficace.

  • système cutané : pour les problématiques de peau, on va utiliser entre :
    • 1 à 3% d’huile essentielle : pour un effet « cosmétique » raffermissant/cicatrisant par exemple dans votre sérum visage
    • 5 à 10 % : pour les problème d’eczéma, psoriasis…
  • système circulatoire : pour des problématiques de circulation sanguine :
    • 8 à 12% en fonction de la gravité de votre affection, de l’âge de la personne, des huiles essentielles sélectionnées… (attention aux personnes âgées sur lesquelles les dosages doivent être plus bas)
  • système locomoteur : pour vos problématiques musculaires et articulaires
    • 8 à 15 %, en fonction de la douleur, de la problématique, de l’huile essentielle utilisée…
  • système nerveux : pour mieux gérer stress, anxiété, sommeil en bénéficiant de l’odeur de l’huile essentielle sur votre peau
    • 5 à 10 % d’huile essentielle suffit

combien diluer mon huile essentielle : le calcul

Maintenant, petit exercice de mathématiques :

Mélange pour l’eczéma à 5%. Donc sur 100, je vais mettre 5 d’huile essentielle. Sur 100ml, je mets 5ml d’huile essentielle, le reste (95ml) d’huile végétale. Sachant qu’1ml = 25 gouttes d’huile essentielle environ : 5(ml) x 25(gouttes) = 125 gouttes.

On résume :
Huile essentielle : 5% = 5ml = 125 gouttes
Huile végétale : 95% = 95 ml


Dans quels cas mon huile essentielle est plus efficace pure ?

En fait ce titre pourrait être mis au singulier, car il n’y a vraiment qu’un seul cas où l‘huile essentielle sera plus efficace pure : quand on souhaite agir sur le système immunitaire (un début de crève, sinusite, grippe… en fait il s’agit de toute infection, virus ou parasite interne). Rappelez-vous, l’huile essentielle qui est appliquée pure sur la peau pénètre directement à travers votre peau et atteint le système sanguin qui la répartit dans votre corps et aide donc vos défenses immunitaires à combattre un intrus !


utiliser une huile essentielle pure

ATTENTION : très peu d’huiles essentielles peuvent s’utiliser pures sur la peau. Si vous ne deviez en retenir qu’une (allez disons deux), ce serait le bois de rose (ou son équivalent le bois de hô).

Petite astuce : en appliquant 3 gouttes d’huile essentielle de bois de rose pure sur la peau, toutes les heures pendant une journée vous pourrez enrayer facilement un début de crève qui commence à s’installer ! Une huile à avoir toujours sous le coude 😉
Contres indications : 3 premiers mois de grossesse, nourrisson de moins de 3 mois. Pour les enfants, divisez la dose par 3.

Et voilà, j’espère que cet article aura répondu à vos interrogations 😉 Maniez les huiles essentielles avec beaucoup de précaution, et à très vite,

Sophie d’Aroma Terrapic 🌺


Notes importantes :
Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation ou à un conseil médical. Dans le doute, consultez votre médecin, pharmacien ou tout autre professionnel de santé.
L’auteur ne recommande pas la prise d’huiles essentielles par voie orale, ni toute autre voie interne.
Toutes les huiles essentielles comportent des contre-indications ainsi que des précautions d’emploi. Référez-vous à des manuels d’aromathérapie ou à des fiches techniques avant emploi.


Crédits photo :
Photo by 
Tiara Leitzman on Unsplash
Photo by Chelsea shapouri on Unsplash
Photo by Kelly Sikkema on Unsplash