Quelles huiles essentielles contre les allergies du printemps ?

L’aromathérapie pour venir à bout des allergies au pollen, zoom sur les huiles essentielles clés :

 

Les allergies de printemps et l'aromathérapieLe printemps s’annonce ! Il est synonyme de beaux jours mais aussi d’allergies pour un nombre croissant de personnes, lesquelles concerneraient 20% de la population aujourd’hui.

La rhinite allergique se caractérise par ces symptômes phares : nez bouché, yeux qui pleurent, éternuements ou bronches prises.

Souvent liées au pollen, les allergies respiratoires qui surviennent au printemps peuvent aussi se déclencher lors de pics de pollution atmosphérique.

Beaucoup plus surprenant, les produits laitiers sont de plus en plus reconnus comme étant à l’origine de réactions inflammatoires.

En parallèle de l’utilisation d’huiles essentielles, il sera intéressant, de creuser les causes de cette allergie, et d’envisager les pistes suivantes : 

  1. Une flore intestinale fragilisée (prise fréquente d’antibiotiques, alimentation peu équilibrée, consommation importante de produits laitiers…)
  2. Une flore cutanée altérée (déshydratation, irritations extérieures…)

En accompagnement de l’aromathérapie, une première étape pourrait être de limiter votre consommation de produits laitiers (lait, crème, fromages…) et de revoir votre alimentation (apport de légumes verts à chaque repas par exemple).

 

Mais au fait, c’est quoi exactement une « allergie » ?

Une allergie est une réaction démesurée d’inflammation.  Votre système immunitaire a par le passé été exposé à un élément étranger qu’il a considéré comme dangereux, et à toute nouvelle intrusion il est prêt à le détruire, coûte que coûte. Super ! C’est grâce à lui que vous évitez de tomber malade quand tout fonctionne bien.

L’allergie provoque une sur-réaction du système immunitaire, qui s’affole face des substances souvent inoffensives (comme le pollen par exemple). Pour imager tout cela, cela signifie que tous les systèmes de défense de votre corps se mettent en mode « Alerte à la bombe ! Il faut évacuer tout le monde illico presto ! » . Alors qu’en fait il ne s’agit que d’un voyageur étourdi qui a oublié son bagage 😉

La réaction allergique, se manifeste alors par toutes les réactions de défense (nez qui coule, larmes aux yeux…) car vos anticorps cherchent à éliminer le méchant allergène.

 

Quelles huiles essentielles pour lutter contre mes allergies ?

Pour faire simple, il y a deux huiles essentielles clés qui vont vous permettre de lutter contre cette réaction inflammatoire démesurée qu’est l’allergie. Il s’agira de chercher à calmer la libération d’histamine. Hista…quoi ??

L’histamine est en quelque sorte le messager qui envoie l’alerte pour supprimi l’ennemi lorsqu’un intrus a franchi les barrières. 

L’objectif thérapeutique est alors de réguler la réaction de notre système immunitaire, et il existe principalement deux types d’huiles essentielles capables de remplir cette fonction, caractérisées par deux molécules différentes.

 

L’option 1 anti-allergies : l’huile essentielle d’estragon

La molécule chimique magique se cachant derrière ce petit bijou est le méthyl-chavicol (anciennement appelé estragol). Pour simplifier, c’est principalement cette molécule là qui va réguler les symptômes allergiques. Elle est connue pour modifier votre terrain allergique. Adieu les mouchoirs en plein printemps !

L'huile essentielle d'estragon calme les allergies au pollen

Dans la même famille existe le basilic tropical, que vous pourrez éventuellement utiliser à la place de l’estragon et qui vous évitera de dévaliser votre fournisseur d’HE 🙂

⚠️ Attention aux contre-indications : éviter chez les femmes enceintes, allaintantes, enfants de moins de 6 ans. Eviter par voie orale.
🤚🏻 Risque d’irritation à l’état pur : toujours utiliser diluée, 20% HE max. dans 20% d’Huile Végétale (HV)

 

L’option 2 pour calmer vos allergies au pollen : l’huile essentielle de camomille matricaire / allemande

La camomille matricaire est beaucoup moins connue que l’estragon ou le basilic tropical, et pourtant c’est l’huile la plus efficace contre les allergies.

Il ne faut pas confondre l’huile essentielle de camomille matricaire / allemande avec la camomille romaine/noble, qui n’a pas les mêmes bénéfices.

Son secret ? sa composition très spéciale qui la rend bleue grâce au « chamazulène » (oui toute bleue 😱 Regardez bien le contour du bouchon sur cette photo, il est censé être blanc à la base !)

L'huile essentielle de la camomille matricaire / allemande est bleue

Ses avantages :

  • une excellente régulation de la libération d’histamine qui est responsable des yeux qui pleurent, des démangeaisons, du nez qui goutte…
  • apaise l’inflammation

Ses inconvénients :

  • elle est chère… comptez un vingtaine d’euros pour 2 ml. En même temps, un petit flacon vous suffira largement pour la saison 😉

Dans la même famille on va aussi trouver : la tanaisie annuelle et l’achillée millefeuille, que vous pourrez donc utiliser à la place de la camomille matricaire.

⚠️ Attention aux contre-indications : éviter pendant les 3 premiers mois de grossesse, si antécédants de cancer hormono-dépendant. Eviter l’usage interne

 

La mienne vient de chez Herbes & Traditions  qui font des huiles d’excellente qualité. Vous pourrez la trouver chez d’autres fournisseurs bien sûr, je vous conseille tout de même de toujours les choisir bio : sachant qu’il s’agit d’un concentré de principes actifs, il serait dommage d’y retrouver des pesticides…

Aromathérapie : la camomille matricaire anti-allergies

En ce qui concerne les huiles essentielles de chez Aromazone, je vous avoue que pour un usage thérapeutique, je préfère les éviter… Il peut y en avoir certaines qui sont de très bonne qualité mais d’autres très décevantes. En même temps, leurs prix sont imbattables donc on ne peut pas tout avoir 😉 Côté cosmétiques naturels, par contre j’y trouve toujours mon compte.

 

Maintenant que vous avez toutes les cartes en main, à vous de faire votre choix : estragon, basilic ou camomille matricaire, tanaisie annuelle, achillée millefeuille ?

 

 ⚠️ Attention : il ne faut surtout pas combiner les 2 types d’huiles différentes anti-allergiques que je vous ai exposées ! Le mélange serait trop bien trop explosif et dangereux ! On n’alliera donc pas essentielle Estragon + Camomille matricaire par exemple  ⚠️

 

Les huiles essentielles à utiliser en synergie pour dégager les voies respiratoires :

Calmer la réaction allergique est primordial, mais on cherche souvent à associer d’autres huiles essentielles dites « respiratoires » pour dégager nos voies respoiratoires (nez bouché, chat dans la gorge…).

On va donc pouvoir les associer à des huiles essentielles comme celles d’eucalyptus radié, eucalyptus globulus, ravintsara, niaouli, saro, myrte rouge, vert (1 seule au choix, en fonction de celle que vous avez déjà par exemple) :

  • elles vont très fortement faciliter la respiration en fluidifiant les sécrétions bronchiques
  • ⚠️ Attention : asséchantes, interdites aux asthmatiques, aux enfants de moins de 8 ans, et les 3 premiers mois de grossesse

 

Comment utiliser ces huiles essentielles contre les allergies : massage, diffusion, olfaction, voie orale ?

Pour lutter contre les allergies respiratoires, deux méthodes principales :

 

L’olfaction / le « sniff »

La méthode la plus facile pour les plus flemmards d’entre nous car on viendra sniffer directement au-dessus du flacon. Pas besoin de faire de mélanges, de mesurer, transvaser… Au passage on évitera d’envahir tous nos collègues de travail avec nos odeurs 😉

On pourra donc sniffer ces huiles quand le besoin s’en ressent, 6 à 8 fois par jour.

Une autre option pratique pour l’olfaction : les sticks inhalateurs. Il suffit de déposer 15 gouttes d’huile essentielle sur la mèche en coton et de refermer le stick. Un stick dure en général un trimestre, l’option est pratique et économique.

Voici ceux d’Aromazone en lot de 6 sticks à 1,90 euros :

20180414_145817

 

Le massage, en diluant votre huile essentielle anti-allergique :

Si vous êtes déjà familier avec l’aromathérapie ou petit chimiste en herbe, vous pouvez vous lancer dans une préparation « maison ». On prendra donc un flacon vide de 10 ml et on pourra y mélanger par exemple :

  • 20% d’huile essentielle de camomille matricaire OU d’estragon (AU CHOIX ! Ne pas mélanger les 2 le cocktail serait beuaocup trop explosif voire dangereux !) – 2 ml soit environ 60 gouttes
  • 80% d’Huile Végétale de votre choix (Argan, Jojoba, Noyau d’Abricot, Amande douce, Olive – miam !….) – 8ml

On massera ensuite le haut du dos ou le thorax 2 fois par jour à raison d’une dizaine de gouttes.

 

Et voilà : prêts à profiter pleinement du printemps ?

 

 

N’hésitez pas à poster un commentaire si vous avez d’autres astuces pour lutter contre les allergies respiratoires, qu’il s’agisse d’aroma ou pas 😉

Sources :

  • Formation en Aromathérapie intégrative à l’EFAI, par Joëlle le Guehennec et Guillaume Gérault

  • L’aromathérapie Exactement : encyclopédie de l’utilisation thérapeutique des huiles essentielles : fondements, démonstration, illustration et applications d’une science médicale naturelle, de Pierre Franchomme et Daniel Pénoël

Crédit photo de couverture: Giuseppe Murabito on Unsplash

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s